Principes

L’entreprise paysag.ist favorise un équilibre des utilisations humaines et non humaines du jardin. Pour une cohabitation multi-espèces, elle recommande la plantation d’essences locales et un entretien adapté. Dans un moment de nécessité mondiale, l’entreprise s’engage à promouvoir localement la biodiversité en appliquant par exemple les principes de la Charte des jardins.

Ces principes incluent:

– la fauche tardive d’une partie au moins du jardin. En effet, l’herbe haute fournit un habitat aux rongeurs, aux araignées, aux sauterelles et autres insectes, ainsi qu’à la petite faune.

– la plantation d’arbres et arbustes d’essences locales. Cornouiller, houx, églantiers ou sorbier donnent de la nourriture naturelle pour les oiseaux, surtout en période hivernale.

– le maintien de milieux diversifiés, comme des tas de pierres, des tas de bois, ou encore une petite mare dans le jardin. Ces biotopes constituent l’habitat des lézards, hérissons, grenouilles, et cætera.

Moins visibles mais pas moins importants, les insectes et les micro-organismes logent dans des natures complexes, prairies ou autres lieux peu entretenus. Ils sont à la base d’une biodiversité riche et équilibrée pour le jardin et ses alentours.

Taille d’arbres fruitiers

La plantation d’arbres fruitiers fournit de la nourriture aux humains et aux autres animaux. Elle en donne aussi aux plantes et aux autres organismes qui les entourent.

Une taille mesurée permet de diriger la croissance des arbres fruitiers vers la production fruitière, sans les exposer à trop de stress ou de maladies.

Taille de haies

Des haies variées sont les meilleures protections contre les ravageurs ou autres épidémies spécifiques à une espèce. Un environnement complexe a plus de chances de s’autoréguler qu’un environnement pauvre comme une grande culture.

Par exemple, les fruits des houx, cassis et groseilles attirent les oiseaux, qui mangent aussi les larves de la pyrale du buis. À leur manière, et indirectement, les houx et autres petits fruits protègent donc les buis.

La haie peut être une source de protection pour les propriétaires d’un jardin. En même temps, des oiseaux pourront l’utiliser pour y construire leur nid.

Pour les humains, un entretien régulier permet de maintenir une haie relativement petite, ce qui est particulièrement appréciable en ville, où l’espace est rare.

Une haie fournit aussi de la matière première. Broyés sous forme de bois raméal fragmenté (BRF) ou de mulch, les rameaux comme ceux des charmilles sont un engrais de qualité.

Enfin, pour de grandes haies à petits rameaux, la cisaille à moteur coûte un peu plus cher à l’heure, mais elle peut être rentable. Tandis que pour de petites haies, ou pour des haies à grands rameaux, la taille peut s’effectuer au sécateur ou à la cisaille à main. L’avantage est qu’un outillage simple coûte moins cher et préserve le calme du voisinage.